NouvellesProjetsCampagnesSolidar SuisseFaire un don

Je suis fière de ma situation

 12. 12. 2014  
Soni Gul: "Je peux aller seule au marché"

« Avant je faisais des habits pour enfants et j’étais payée 50 Roupies (50 centimes) la pièce » raconte Soni Gul, 24 ans. « Grâce à la formation de Solidar, je peux coudre maintenant des habits au design complexe et je gagne 350 Roupies par habit ». La jeune Pakistanaise est fière que des habitants aisés passent désormais commande auprès d’elle, alors qu’ils allaient auparavant chez le tailleur de la ville. Depuis les inondations de 2010 au Pakistan, Solidar Suisse soutient les personnes affectées en leur permettant de se reconstruire une existence digne. La maison de la famille de Soni Gul avait été détruite par les inondations et la famille n’avait plus de revenu suite à l’infarctus du père.

Depuis qu’elle a suivi une formation en couture, Soni Gul apporte un revenu essentiel à sa famille, qui a aussi amélioré ses propres libertés. « Je vais au marché seule pour acheter des tissus et pour découvrir quels sont les designs à la mode pour les enfants ». Une autonomie qui n’est pas une évidence au nord du Pakistan où beaucoup de femmes ne peuvent pas quitter leur maison sans accompagnement. Et comme elle s’est révélée être une couturière talentueuse, elle partage désormais ses connaissances avec d’autres femmes.

Bien que certains villageois voient d’un mauvais œil la nouvelle indépendance de  Soni, elle ne se laisse pas impressionner. Encouragée par son père, elle se réjouit d’avoir amélioré sa position au sein de sa famille. « J’ai de l’importante parce que je prends soin de ma famille. Et comme je finance les études de mon frère, je suis respectée ».
facebook