NouvellesProjetsCampagnesSolidar SuisseFaire un don

Kosovo

  

L'effondrement de l'Etat socialiste et de son économie planifiée a placé l'ensemble de la région devant d'immenses défis économiques. La répression du régime de Milosevic a rendu la situation encore plus difficile pour la population kosovare. Finalement, la guerre (1998/99) a mené le Kosovo au bord de l'effondrement économique.

 

Aide d'urgence et à la reconstruction...


Dès la fin de la guerre, Solidar a apporté une aide d'urgence à la population. Elle a également reconstruit, avec les habitants, 260 maisons d'habitation dans l'ouest du Kosovo.

En dépit du soutien massif de la communauté internationale, l'économie du Kosovo ne s'est développée que lentement durant ces dernières années. Selon des indicationsde la Banque mondiale (2009), 34% de la population kosovare vit dans la pauvreté. Les ménages ruraux sans revenu régulier et sans soutien de parents vivant à l'étranger sont les plus touchés. Environ la moitié des Kosovars sont au chômage; la proportion de sans emplois atteint parfois 80% dans les régions rurales.

 

... puis incitation à l'innovation et renforcement de la société civile


Depuis 2002, Solidar a surtout aidé les gens particulièrement défavorisés à s'assurer un revenu régulier ou à augmenter le rendement de leurs activités agricoles. Dans le cadre du projet Income Peja, Solidar a travaillé en étroite collaboration avec différentes associations de paysans et des organisations locales. Les revenus d'environ 1000 familles ont pu être durablement améliorés.

Entre 2008 et 2011, Solidar a poursuivi son engagement en faveur de diverses associations paysannes et de l’amélioration des revenus dans le cadre de deux concours d’idées. En sont ressortis 20 plans prometteurs dont six, réalisés avec succès, ont pu créer des emplois durables et générer des revenus.

 

La priorité stratégique de l’actuel programme de Solidar Suisse au Kosovo est le soutien de réformes conduisant à davantage de revenu et de sécurité sociale, et à une protection améliorée de la population kosovare fondée sur les droits du travail. Le dialogue entre défenseurs légitimes et représentatifs des divers intérêts en présence afin d’améliorer les conditions générales est un objectif et tout à la fois l’approche choisie par Solidar Suisse au Kosovo.

C’est dans le secteur laitier que Solidar a lancé un tel premier «projet de dialogue» au Kosovo. Solidar a rapidement pu gagner la confiance de l’association des paysans du secteur laitier et de celle des laiteries et faire en sorte que toutes deux souhaitent s'attaquer au problème du secteur laitier kosovar sur la base d’une stratégie commune. Ce «dialogue laitier» a aussi fait germer l'idée d’une réforme du contrôle de qualité du lait cru et de son meilleur enracinement institutionnel. A cette fin, les deux associations ont pu inciter les autorités compétentes à collaborer étroitement et à trouver un nouveau donateur, l’USAID.

 

En 2012, Solidar Suisse a donné le coup d’envoi à un nouveau projet: Kosana. Sa priorité est la progressive réforme de l'assurance-maladie, ainsi que l’amélioration des piètres conditions de travail dans le secteur de la santé. 2012 coïncidera avec le lancement du projet. Il s’agit surtout, lors de cette première année, de prendre contact avec les divers interlocuteurs pour les informer de l'état de la réforme de l'assurance-maladie. Un concours sera mis sur pied pour trouver des idées quant aux possibilités d’améliorer les conditions de travail dans le secteur de la santé.

A côté de son programme phare, Solidar s'engage dans le projet «Diaspora for Development» de la Direction du développement et de la coopération (DDC) visant à mieux utiliser à l'avenir les ressources de la communauté kosovare en Suisse pour le développement socio-économique du Kosovo.

 


Cyrill Rogger est responsable du programme de Solidar au Kosovo.